Webcam sex ados


20-Mar-2017 16:19

Ça leur permet de rester dans la rivalité inconsciente de l'Oedipe." En règle générale, si les enfants peuvent mal vivre cette interdiction, ils n'en ressortent d'ailleurs pas traumatisés.

"Je n'ai jamais eu le droit de dormir avec mon amoureux sous le toit de mes parents et je trouvais ça normal, même le cap des présentations passé", confirme ainsi Hélène.

Ma dernière a 16 ans et j'ai accepté d'inviter son copain, parce que j'ai confiance, que je parle beaucoup avec elle, que je sais qu'elle se protège et qu'elle ne va pas faire n'importe quoi." Sur ce dernier point, Elisabeth Brami souligne qu'en effet, la communication et la prévention sont fondamentales et qu'elles ne sont pas incompatibles avec ce refus de voir son ado faire l'amour sous son toit.

C'est même parce que l'on aura établi une relation de confiance et que l'on se sera assuré que nos ados savent comment se protéger que l'on pourra les laisser vivre leur vie... perso ne me gene pas , mais la seule chose que je ne tolere pas c'est l'indiscretion ,,,,j'exige le respect sous mon ce n'est pas que pour mes enfants ,c'est valable aussi pour mes amis qui couchent chez moi .

Il est possible que cela participe d'une sorte de toute puissance inconsciente qui veuille que l'on contrôle tout, y compris la vie sexuelle des enfants et avec qui ils la vivent".

"Et les enfants viennent aussi chercher ça: regarde maman, moi aussi je suis une femme, comme toi, j'ai une vie sexuelle (idem pour les garçons et leur père).

Et de rappeler que le désir nait de la frustration...

Les autoriser à faire l'amour dans leur lit d'enfant, leur faciliter les choses, n'est pas un service à leur rendre.